Article en faveur du faucon pèlerin

Faucon article

Un petit article que j’ai écrit pour appuyer la candidature du faucon pèlerin comme emblème aviaire de la ville de Mont-Saint-Hilaire. Le texte a été envoyé au maire de la ville et au journal local l’Oeil Régional. L’intention est de contribuer à la sauvegarde d’une partie de notre petite et précieuse montagne. Sur la photo, on peut y voir les gagnants du concours, accompagnés du maire et sous les ailes d’Eden – le faucon que Guylaine Nadeau a créé pour des représentations théâtrales.
——————
Oui au faucon pèlerin comme emblème aviaire de Mont-Saint-Hilaire

Dans une des nombreuses traditions amérindiennes, on raconte que le faucon pèlerin est un messager. Il peut s’envoler très très haut jusqu’à ce qu’on le perde de vue – tellement haut qu’on a déjà pensé qu’il nichait sur les nuages… Dans son envolée, il se rend jusqu’au ciel pour transmettre nos demandes au Grand Esprit et recueillir ses conseils. J’aime cette légende. Elle nous amène à penser qu’avec le retour du faucon pèlerin sur notre territoire depuis le début des années 80, c’est en fait toute notre connection avec la sagesse ancestrale que nous retrouvons.

C’est véritablement d’un retour qu’il s’agit parce le faucon pèlerin était en voie de disparition partout dans le monde. En Amérique du Nord, il n’en restait pratiquement plus aucun à l’est des Rocheuses. Une espèce presque disparue qui revient à la vie et dont la famille grandit à chaque année, c’est un rayon de soleil dans la grisaille de la dégradation de notre environnement.

Le succès du programme de réintégration des faucons pèlerins dans leur habitat naturel représente une source d’espoir et d’inspiration pour la survie et l’épanouissement de toutes les espèces qui forment l’incroyable diversité de la vie qui foisonne autour de nous. Tel le mythique phénix qui renaît de ses cendres, le faucon pèlerin nous rappelle qu’il n’est pas trop tard, que la nature peut toujours retrouver son équilibre écologique. Métaphoriquement, il est un modèle de résilience et de renouveau lorsque nous faisons face à nos propres problèmes. Comme le faucon, nous aussi pouvons nous ressourcer et reprendre de l’expansion dans notre vie.

Il y a quelques années, les citoyens de Mont-St-Hilaire ont eu la brillante idée de sauvegarder le magnifique plateau au pied de la falaise Dieppe et de préserver l’aire de nidification des faucons pèlerins. Cet oiseau spectaculaire est le plus rapide de tous les animaux atteignant des vitesses supérieures à 300 km à l’heure. Il est fier et ne craint ni homme ni bête. Quand vient le temps de défendre ses petits, il n’hésite pas à affronter le redoutable aigle royal. Le faucon pèlerin honore notre belle montagne à l’année longue. D’un point d’observation aménagé au pied de la falaise, on peut s’émerveiller devant les majestueux vols nuptiaux du printemps, les échanges de nourriture en plein vol entre le mâle et la femelle, ou l’alimentation bien orchestrée des fauconneaux. Allez-y voir! Il y a souvent sur place des observateurs d’expérience qui se feront une joie de partager avec vous la passion qu’ils éprouvent pour le faucon pèlerin.

Au Moyen Âge, à l’époque des troubadours, le faucon pèlerin était le messager de l’amour et symbole de noblesse. Aujourd’hui on le perçoit plutôt comme un être puissant, déterminé et visionnaire. Mont-Saint-Hilaire, ville de Nature et de Culture, ne pourrait être mieux servie que par cet emblème aviaire.

Gilles Arbour
Mont-Saint-Hilaire

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s