L’espace pour sauver l’espèce

Avenir de l’humanité

Stephen HawkingLe physicien britannique Stephen Hawking ne voit pas l’avenir de la Terre positivement.

Le professeur de l’université de Cambridge, qui donne actuellement une série de conférences à Hong Kong, a soutenu que la survie de l’espèce humaine reposait sur sa capacité à se trouver de nouvelles niches habitables dans l’Univers. Selon lui, des Terriens pourraient construire une base lunaire d’ici vingt ans et une colonie sur Mars dans les quarante prochaines années.

Le scientifique de 64 ans considère que l’humanité ne trouvera rien d’aussi beau que la Terre dans notre système solaire. Il affirme que s’ils ne s’entretuaient pas, les humains pourraient survivre de façon autonome dans des colonies spatiales sans le soutien de la planète mère d’ici 100 ans.

Stephen Hawking, auteur de A Brief History of Time, se déplace à l’aide d’un fauteuil roulant et communique au moyen d’un ordinateur parce qu’il souffre de sclérose latérale amyotrophique. Il est entre autres un pionnier de la recherche sur les trous noirs et les origines de l’Univers, suggérant que le temps et l’espace n’ont ni début ni fin.

Source: Radio-Canada

One response to “L’espace pour sauver l’espèce

  1. Qu’ils se concentrent pour le moment sur les mission lunaires inhabitées. Parce que les missions lunaires habitées… on a compris, allez…

    http://ysengrimus.wordpress.com/2009/06/15/le-canular-de-la-conquete-de-la-lune/

    Allez… allez…
    Paul Laurendeau

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s