La chauve-souris (suite et fin)

Afin d’identifier la chauve-souris blessée qui a été retrouvée au pied du Mont Saint Hilaire l’an dernier, j’ai fait appel au Musée Canadien de la Nature. Donna Naughton, spécialiste des mammifères m’a gentiment répondu. Il s’agirait du Myotis septentrionalis ou la chauve-souris nordique à longues oreilles. La longueur de son oreille et celle de son tragus lui ont permis d’arriver à cette conclusion. C’est une espèce très répandue géographiquement mais qu’on ne voit pas fréquemment.

Chauve-souris-main

Voici le message original de Donna en anglais

Hi Gilles,

I believe that this is a Northern Long-eared Bat (Myotis septentrionalis). This was determined by 1- the length of the ears and 2- by the length of the tragus (the long thin flap of skin which originates at the base of the ear and projects up into the ear). This is a widespread but uncommon species which hibernates in caves and old mine shafts.

Donna Naughton
Research
Canadian Museum of Nature

Autres billets sur les chauves-souris:

Les chauves-souris n’étaient pas au rendez-vous

Chauve-souris -l’oreillard roux

4 responses to “La chauve-souris (suite et fin)

  1. bonjour,
    je remarque que la chauve-souris est dans votre main est-ce que je oeux en conclure qu’il est possible d’aprivoiser une chauve souris? je m’interesse particulièrement aux chauves souris dites roussette qui vivent le jour et dorment la nuit. Est-ce qu’il serait possible d’en aprivoiser selon vous?
    éspérant a bientôt, je vous remercie d’avance d’avoir pris le temps de lire ce commentaire.

    priscillia

  2. Bonjour Priscilla,

    En fait je suis celui qui a pris la photo de la chauve-souris dans la main d’un patrouilleur à la montagne. Je ne l’ai jamais tenue dans mes propres mains. Voici ce qu’en dit Phillippe Gervais, un expert en la matière: «Je dois t’informer que l’on ne doit manipuler les chauves-souris qu’avec des gants et des précautions»

    Ici au Québec on a eu un cas de contamination par la rage suite à la morsure d’une chauve-souris.

    Donc il n’est pas du tout prudent de manipuler cet animal sans gants.

    Pour ce qui est d’apprivoiser une chauve-souris, j’imagine que c’est possible, mais de faire ainsi equivaut à la condamner à mourir puisqu’elle perdrait sa peur des humains. L’humain, lui, ne perdrait pas aussi facilement sa peur des chauve-souris et la tuerait très rapidement. On a vu cette situation avec beaucoup d’autres animaux inoffensifs qu’on avait eu le malheur d’apprivoiser.

    À s’abstenir…
    Mieux vaut les observer et les laisser à leur nature sauvage.

  3. bonjour gilles et Priscillia, j’ai 17 ans et moi aussi je m’intéresse aux chauves souris. je vis en France, en région Rhône-alpes, précisément à Lyon. j’ai eu la chance de trouver une chauve souris cachée derrière un des volets de ma maison. Comme tout adolescent curieux, je l’ai attrapée à l’aide d’une épuisette, qui ne l’a pas retenue très longtemps à l’intérieur de la maison. Je l’ai mise dans mon ancien terrarium que j’ai aménagé pour elle. je la nourris tous les jours, et la laisse voler librement dans la maison assez fréquemment. donc je pense qu’il est possible de l’apprivoiser. mais bien sur je la manipule avec des gants .

  4. J’ai moi ausi soigné des chauves-souris mais elles sont faites pour vivre avec leurs congénères et en aucun cas avec l’humain, la garder ainsi est la priver de sa vraie vie et quelque part c’est criminel

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s