Land Art à Mont Saint-Hilaire / Jérémie Boudreault

jeremie.jpgLa grande dame du célèbre petit théâtre d’Arts Station à Mont-Saint-Hilaire a eu une idée originale: le Land Art dans notre région – pourquoi pas!

«J’ai osé», lance-t-elle en expliquant qu’elle avait envie de faire changement par rapport aux galeries et aux musées conventionnels. «Il n’y avait pas encore eu de Land Art dans la région. Et, dans un verger, je ne pense pas que ça ait déjà existé. C’est une première mondiale», se plaît à dire l’artiste de scène Jérémie Boudreault dans une entrevue publiée dans le Devoir du 12 octobre 2007. «Il y a un côté éphémère aux oeuvres de Land Art. S’il y a un poteau qui tombe, on ne doit pas le redresser», dit-elle «Le temps qui passe poursuit l’oeuvre», se réjouit l’artiste avant de conclure avec une expression réinventée: «Au fond, rien ne se perd, tout se recrée.»

Bien connue comme comédienne mais aussi pour ses talents rassembleurs, Jérémie a piloté ce projet sans faille et avec brio. Dans un article récent, l’artiste Jocelyn Fiset lui rend hommage en exprimant avec justesse: «J’ai vu Jérémie Boudreault se donner corps et âme à ce nouveau projet, un défi de taille qui serait jugé très sévèrement advenant un échec… Quoi qu’il en soit, forte de ses 10 années d’expérience dans l’organisation d’événements à Arts Station, un défi nommé est un défi relevé!»

Pour ce projet, elle a eu l’appui de notre excellent maire M. Michel Gilbert et du conseil municipal de Mont-Saint-Hilaire, ainsi que du ministère de la Cuture du Québec.

Autres entrées au sujet du Land Art 2007 de Mont-Saint-Hilaire

3 responses to “Land Art à Mont Saint-Hilaire / Jérémie Boudreault

  1. j’aime beaucoup le landart. viens voir mon blog et en discuter.

  2. Que lis-je ici? Il y a bien sûr eu du land art depuis longtemps dans la région, puisqu’il s’agit du cheval de bataille premier de Madame Lucie Bernard, Professeur d’art au Collège de Mont-Saint-Hilaire, qui, année après année, recrée avec ses élèves l’événement Art Éphémère. De plus, un projet de land art professionnel était prévu depuis au moins cinq ans à Mont-Saint-Hilaire. Jérémie Boudreault n’a rien inventé du tout. La tradition du land art existe depuis la préhistoire! Et bien sûr qu’il y en a déjà eu dans les vergers, comme partout ailleurs!

  3. Le Land Art est contemporain comme art reconnu. Il faut faire attention. Tout ce qui se faisait auparavant (avant les années 60) n’était pas de pure inspiration personnelle.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s