Les algues bleues Gleotrichia – vous connaissez?

Depuis quelques années on entend beaucoup parler des algues bleues qui contaminent nos lacs au Québec. Notre gouvernement y consacre même un site web et un guide. Je connais bien les algues alimentaires mais je ne suis pas très familier avec celles qui sont toxiques.

Pendant nos vacances dans la région de Maniwaki, alors que nous étions en train de se promener doucement en canot sur le lac, nous avons remarqué des millers (des millions?) de petites billes qui ressemblent à du tapioca sur lesquelles on aurait ajouter des petits poils. Les billes brillaient au soleil et étaient plus denses dans certaines parties du lac.

J’ai immédiatement pensé à une prolifération d’algues bleues indésirables. J’en ai recueillies dans un pot de verre et j’ai d’abord pris cette photo pour pouvoir montrer la densité des petites billes en questions. Mais je ne savais toujours pas si c’étaient bien des algues bleues.

De retour à la maison j’ai sorti mon microspcope et j’ai pris quelques photos. À l’aide de ces photos, c’est très facile d’identifier ces drôles de boulettes. Chaque bille est une colonie de Gleotrichia, une algue bleue assez commune qu’on retrouve souvent dans des lacs peu pollués. Il faut éviter de boire l’eau contaminée et si la densité est très grande il faut aussi éviter le contact avec la peau puisqu’elle pourrait être irritante.

Gleotrichia / blue green algae / cyanobacteria

Gleotrichia / blue green algae / cyanobacteria

J’ai tranmis mes observations au Gouvernement du Québec à l’aide du formulaire d’observation que l’on peut télécharger sur le site web.

J’ai aussi observé une grande quantité de rotifères, des petits animaux microscopiques qui me fascinent depuis 40 ans alors que j’étudiais en biologie au Séminaire de Joliette! On en connaît un peu moins de 2,000 espèces et ils ne sont généralement pas associés à la pollution; on les retrouve dans tous les milieux aquatiques ou humides. Comme microscopiste amateur j’adore regarder cette bestiole qui s’alimente un peu comme un ancien aspirateur Electrolux – comme quoi on n’invente rien, on se contente souvent d’imiter la nature.

Voici un gros plan de rotifère à coté d’une colonie d’algues bleues. On voit assez bien ses 2 orteils au bout de son pied unique. Sa bouche à l’autre extrémité est moins claire. Il ne faut pas oublier que ce rotifère mesure probablement moins d’un millimètre et que mon système d’adaptation photographique est plutôt limité.

rotifera

rotifera

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s