Dix Haikus écrits pendant mes vacances cet été

Chemin de roches,
deux gélinottes huppées;
bienvenu au chalet

Au crépuscule
une flûte lointaine;
la grive des bois

Du fond des temps
son cri déchire la nuit;
majestueux huard

Au bord du ruisseau
enlacées par l’amour
deux libellules!

Nénuphar jauni,
grenouille immobile,
nul ne l’a vue!

Traces sur le sable,
une odeur de fourrure,
le basset fige là!

Hors de son cocon
le papillon s’exhibe;
repas de souris!

L’été un jeudi,
fleurs d’asclépiades,
le sphynx colibri

Larve brunâtre
t’en souviens-tu,
toi libellule?

Marche en forêt
deux petits champignons rouges
soudain voilà l’ours!

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s